En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Monday  25 September  2017
Bonne lecture !
Chronique 61 - Friday 11 June 2010 Claude Eidelstein but le calice budgétaire jusqu'à la lie Chronique 60 - Thursday 3 June 2010 Claude Eidelstein ne jettera pas la pierre... Chronique 59 - Tuesday 1 June 2010 Tourmente poitevine ou la pression fiscale décomplexée Chronique 58 - Saturday 29 May 2010 0,9 de Pâques : cap, cap, cap, codex ! Chronique 57 - Wednesday 26 May 2010 Fibre budgétaire : cachez cette taxe qu'un rigoureux socialiste ne saurait voir ! Chronique 56 - Sunday 23 May 2010 Le transport gratuit d'une exaspération budgétaire Chronique 55 - Sunday 18 April 2010 0,9% : l'Impôt d'un passé de l'Imprévoyance Chronique 54 - Friday 16 April 2010 Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite !
Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse
Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse Chronique 52 - Friday 2 April 2010 Poitiers, une héritière un peu gauche Chronique 51 - Tuesday 30 March 2010 Poitiers s'enlise dans la précarité Chronique 50 - Wednesday 3 February 2010 La CAP revisite le quart d'heure poitevin Chronique 49 - Thursday 7 January 2010 Le Grand Poitiers fait son chemin et ses tuyaux Chronique 48 - Sunday 3 January 2010 Ryanair : Alain Claeys retrouve le CAP de l'intérêt général et fend l'armure Chronique 47 - Monday 28 December 2009 Poitiers choisit les régressifs de Total pour Toumaï Chronique 46 - Thursday 24 December 2009 Un tunnel pour la Ganterie, parce que Poitiers le vaut bien Chronique 45 - Monday 21 December 2009 Poitiers, si chère à leur cœur... Chronique 44 - Wednesday 16 December 2009 Poitiers en lutte contre la négligence et l'abandon Chronique 43 - Thursday 3 December 2009 Les mille et une couleuvres de l'impôt LGV avalisé par la CAP Chronique 42 - Tuesday 1 December 2009 CAP : le devoir d'exemplarité en question Chronique 41 - Sunday 29 November 2009 Alain Claeys contraint et forcé à jouer Collectif Chronique 40 - Wednesday 25 November 2009 Poitiers-sécurité : « Logiparc-SIPEA » a la hache, elle aime Chronique 39 - Monday 23 November 2009 Quand Alain Claeys caresse la démocratie participative Chronique 38 - Thursday 19 November 2009 Poitiers paupérisée ! Chronique 37 - Thursday 15 October 2009 PLU de Poitiers : un bourgeois, une poule, assis sur un tabouret... Chronique 36 - Sunday 11 October 2009 Le bourgeois transparent Chronique 35 - Friday 9 October 2009 Le CCJ et le bon bourgeois Chronique 34 - Tuesday 29 September 2009 Is not CAP sexy ? Chronique 33 - Sunday 27 September 2009 CAP sur LGV : le côté obscur de la transparence Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens » Chronique 31 - Sunday 12 July 2009 Claude Thibault et le CAP de la verte fronde Chronique 30 - Wednesday 8 July 2009 Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 29 - Saturday 4 July 2009 Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 28 - Saturday 27 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2) Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1) Chronique 26 - Thursday 11 June 2009 LGV : l'État Sarkozy c'est la CAP ...itulation ! (acte 2) Chronique 25 - Tuesday 9 June 2009 LGV : l'État c'est la CAP ! (acte 1) Chronique 24 - Tuesday 2 June 2009 Poitiers et le poing d'honneur d'Aurélien Tricot Chronique 23 - Saturday 30 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 2) Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1) Chronique 21 - Tuesday 5 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 2) Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1) Chronique 19 - Saturday 25 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 5) Chronique 18 - Thursday 23 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 4) Chronique 17 - Monday 20 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 3) Chronique 16 - Saturday 18 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 2) Chronique 15 - Wednesday 15 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 1) Chronique 14 - Saturday 11 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 3) Chronique 13 - Wednesday 8 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 2) Chronique 12 - Friday 3 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 1) Chronique 11 - Wednesday 4 March 2009 Cantine de Poitiers : Alain Claeys très soupe au lait ! Chronique 10 - Tuesday 3 March 2009 Poitiers sereine... Mais que fait Alain Claeys ? Il investit... Chronique 9 - Saturday 21 February 2009 Alain Claeys, président de la CAP, ne créera pas de nouvel impôt Chronique 8 - Sunday 8 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 2) Chronique 7 - Thursday 5 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 1) Chronique 6 - Friday 16 January 2009 Rires sous CAP : déboires à plus soif du Poitiers fiscal ! Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers Chronique 4 - Monday 5 January 2009 Poitiers, paix sociale en ordre de bataille Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! » Chronique 2 - Wednesday 3 December 2008 Poitiers, délicate démocratie locale selon Alain Claeys Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
 
53ème Chronique

La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse

Kritix, le Thursday 15 April 2010 - 2319 consultations - Commenter la chronique

Place d'Armes à Poitiers, 18 heures, ce 26 février 2010, à l'heure où le préfet Bernard Tomasini s'engouffrait dans sa 607 aux vitres teintées, stationnant sur le trottoir devant le café de la Paix... Pour une petite course surement, il y a tellement à faire... À quelques mètres de là, salle des Échevins, le Conseil de l'Agglomération de Poitiers (CAP) venait tout juste de s'installer pour une séance plénière qui ne devait commencer qu'à 18h20.

Les orientations budgétaires de la communauté allaient montrer à la face d'un monde révolu, combien le coût des négligences antérieures obéreraient le quotidien de Poitevins victimes de la double peine fiscale. Toute affaire cessante, le président s'employa à traiter le schéma des infrastructures, pour mieux introniser la déjà fameuse taxe additionnelle... que les Poitevins devront de force apprivoiser.

Marchandisation des territoires : les Poitevins doivent se soumettre

La conseillère Chantal NOCQUET (Les Verts), lors de la séance plénière de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (CAP) le 26 février 2010.
© kritix.com

Alain Claeys, président, héritier contrarié de la CAP : « C'est ce schéma qui nous est présenté pour reprendre les choses qui auront été votées. Donc, on vous propose d'adopter [la teneur] de ce schéma [...] auprès des instances nationales et européennes ; et de favoriser la diffusion de ce schéma auprès des instances environnementales concernées. »

La conseillère Chantal Nocquet (Les Verts) désavoua certaines logiques politiques : « Comme nous avons eu l'occasion de le dire dans cette enceinte : [c'est la] mise en compétition généralisée. Quelque soit la politique de nos territoires, nous préférons la collaboration et l'émulation [...] [à cet] inventaire à la Prévert. [...] Il y a pour nous, élus verts, des points qui sont inacceptables. La ligne LGV Poitiers-Limoges, la liaison autoroutière A 731, la liaison à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. Sans citer les multiples autres projets routiers qui contribuent tous au développement du trafic autoroutier ! [...] C'est pourquoi nous élus verts, nous voterons contre cette délibération !
       — Notre-Dame-des-Landes ne figure pas dans ce schéma directeur,
fit, se trompant, le président Alain Claeys devant l'insolent bon sens. Sur la ligne LGV Poitiers-Limoges, nous en avons eu l'occasion d'en débattre. Et concernant Poitiers-Nantes, c'est une demande du maire de Nantes Jean-Marc Ayrault [Socialiste, NDLR] et je crois que c'est utile. [...] Et je crois que c'est le développement responsable que d'envisager ces infrastructures.
       — Je n'ai pas d'éléments contradictoires pour me prononcer, déplora la conseillère ! Il semblerait quand même qu'il manque un certain nombre de liaisons avec Châtellerault qui ne sont pas du tout citées dans ce dossier !
       — Non, c'est pas l'objet,
rectifia, visiblement irrité, le président. Je vous interromps... À travers le SCOT, Châtellerault n'aura pas de problèmes. »

Henri de Richemont, conseiller régional UMP : « J'ai toujours l'impression que les coopératives ça fonctionne comme les collectivités de communes : personne ne parle et quelques-uns décident ! » (source)

Madame la conseillère municipale et opposante Maryse Desbourdes, lors du conseil municipal du 30 mars 2009.
© kritix.com

Égale à elle-même, la conseillère de la Gauche Alternative Maryse Desbourdes lança : « Dans cette délibération, vous nous demandez d'approuver des orientations nationales à horizon 2020 ! C'est pour nous une réflexion de quelques uns pour l'avenir de tous ! Nous ne sommes pas contre les échanges entre villes et communautés, mais nous faire approuver des orientations décidées par quelques uns, les présenter, les défendre au nom de tous, auprès des instances nationales et européennes, ce n'est pas pour nous démocratique ! Ces questions importantes de déplacements doivent être débattues démocratiquement avec la population. Je pense que vous avez entendu les opposants à la ligne Poitiers-Limoges qui ont essuyé à deux reprises à la CAP, le caractère particulièrement anti-démocratique de la décision prise ! Et les propositions alternatives qu'ils ont faites : moins onéreuses et plus écologiques ! [...]
       Ces projets LGV s'inscrivent dans des politiques européennes d'ouverture à la concurrence, de casse de services publics. Et que ce soit pour les transports de marchandises ou de personnes, la politique de l'État et de la SNCF, cette année, est responsable de la fermeture de nombreuses lignes de fret qui ont pour effet de mettre toujours plus de voitures et de camions sur la route ! Donc, pas question que pour des intérêts privés, les collectivités financent des projets ne répondant aux besoins du plus grand nombre. Aux effets d'annonces du gouvernement qui semble nous faire croire à une vraie politique du transport dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, il faudrait une véritable démarche nationale, volontariste, de politique de transport qui respecte l'environnement et réponde aux besoins de déplacements de la population. Et cela dans le cadre d'un grand service public. »

Quand les compétences valsent, les responsables dansent !

Sur la défensive, le président député-maire garda toute se contenance, respectant les droits de l'opposition : « Merci madame ! Je rappèle que ce ne sont pas des décisions prises par quelques-uns... »
       C'est l'Unanimisme qui prévaut lors de choix politiques discutables, par le chantage aux solidarités budgétaires et échanges de bons procédés... Rappelons que les élus taisent le désengagement financier de l'État en suivant les injonctions préfectorales, ou plutôt élyséennes. La CAP s'intronise grande contributrice de la solidarité nationale : quand les compétences valsent, les responsables dansent !

Le président Alain CLAEYS, lors de la séance plénière de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (CAP) le 26 février 2010.
© kritix.com

Le président Alain Claeys persista dans ses choix : « Je comprends que vous soyez contre la LGV Nord-Sud mais une majorité du Conseil y est favorable. Je comprends que vous soyez contre la ligne Poitiers-Limoges mais il se trouve qu'il y a une majorité d'élus qui sont d'accord avec cette ligne Poitiers-Limoges. J'ajoute que les autres infrastructures ont été à plusieurs reprises délibérées ici. La remarque que je retiens, c'est Châtellerault. Je ne voudrais pas qu'il y ait d'ambiguïtés ! Qu'on remette Châtellerault, moi j'y suis assez favorable et je crois que c'est une remarque [Celle des verts, pas celle de Maryse Desbourdes : les alliés sont les alliés, NDLR] tout à fait judicieuse. »

L'absence de réponses argumentées montre combien on interdit aux populations toute participation aux choix stratégiques des territoires, exception faite des débats souvent simplistes des temps électoraux : la légitimité des dirigeants sur ces questions est pour le moins ténue... Quant à la démocratie territoriale, on en est plus à une dérive près ! D'ailleurs, peu d'élus s'en offusquent ! Certains en son bien conscient : de toute façon, lassé, le commun des mortels les laissera librement prodiguer les basses besognes. Qu'ils prennent garde : la prise de conscience peut tout balayer !

Les limites de l'Unanimisme

Le valeureux conseiller communiste Vincent Mauger, quelque peu inquiet, interloqué, par certaines complaisances sur la ligne LGV Poitiers-Limoges :
       « C'est une reprise du contrat de plan État-Région. [...] La principale nouveauté qu'apporte ce document, c'est justement la ligne LGV Poitiers-Limoges. C'est vu comme une intégration de ligne transversale... Or, si tout le monde est d'accord pour relier le Grand-Ouest à la vallée du Rhône sans passer par Paris, la grande question c'est : par où faire passer cette ligne ? Est-ce qu'on passe par la Massif Central ou est-ce qu'on contourne ? Alors le document n'apporte pas vraiment de réponse à cette question. Il sous-entend, en parlant de Poitiers-Limoges, qu'il faut traverser le Massif-Central mais sans apporter d'arguments dans ce sens-là ! Donc les élus communistes considèrent que l'urgence c'est de moderniser la ligne SNCF actuelle des TER entre les deux capitales régionales. »

Gare de Poitiers, en février 2010.
© kritix.com

« Et sur une autre question importante, il n'y a pas de réflexions sur ce document ! Par exemple, pour le fret ferroviaire, c'est évoqué avec la création d'une deuxième ligne Nord-Sud. Mais ce n'est pas le projet prioritaire ! Or, tout le monde parle d'environnement, de déplacer une grande partie des transports de la route vers le rail. [...]
       Le rôle de la RN10 n'est également pas abordé ! [...] Or, tout le monde sait qu'aujourd'hui elle sert essentiellement aux routiers pour ne pas payer l'autoroute entre Poitiers et Bordeaux ! Cela rend cette route dangereuse et c'est de la concurrence déloyale vis à vis du rail qui doit, lui, compenser l'entretien des chemins de fer qui font supporter ce coût-là aux collectivités ! Donc cette situation-là doit cesser ! La RN10 doit relier les agglomérations de Poitiers, Angoulême, Niort et Bordeaux et non [servir] aux transporteurs routiers à fuir leurs responsabilités vis à vis des territoires qu'ils traversent. Donc j'aurais aimé lire, par exemple dans ce document, d'enlever un certain nombre de poids lourds en transit. Cela s'est déjà fait périodiquement... Cette région a déjà fait ce genre de choses provisoirement sans que ce soit à titre définitif.
       Dans le domaine aérien, il y a une proposition très intéressante — c'est la seule vraie nouveauté dans ce document — c'est de développer les connexions ferroviaires avec les grands aéroports : alors, [malgré] encore un problème avec Notre-Dame-des-Landes, [les connexions ferroviaires] entre Paris et Bordeaux, je pense que c'est une bonne idée. »

Le président s'inclina devant la pertinence des vues du conseiller communiste et tua la polémique dans l'œuf du schéma directeur :
       « Je viens de voir Notre-Dame-des-Landes : je propose que l'on supprime [cette disposition]. Mais sur la nationale 10, ce n'est pas de notre compétence !
       — Non, mais ça fait partie du document ! [...] Quand on demande aux présidents de certaines agglomérations de porter ces...
       — Oui...
le président s'inclina une nouvelle fois devant la cruelle évidence.
       — Oui, pour la RN 10, nous souhaitons qu'elle soit interdite au transit de poids lourds.
       — Oui mais ce n'est pas de notre compétence. J'observe que [...] pour Nantes-Poitiers, il va y avoir une association qui va être créée, parce que je pense que c'est astucieux que la région, certaines agglomérations et Nantes soient associées.
       — Il y a aussi le chantage de Ryanair... Je pense qu'il faut avoir la volonté d'agir avec les aéroports des régions voisines afin d'aller vers un schéma de transport aérien commun.
       — Une coordination du schéma aérien... Oui, je ne suis pas contre... »
répondit le président Alain Claeys.

L'allégeance de la CAP aura bien lieu

Le conseiller MoDem Philippe MAHOU, lors de la séance plénière de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (CAP) le 26 février 2010.
© kritix.com

Très soucieux, le conseiller MoDem Philippe Mahou : « Je partage l'essentiel des Orientations de ce schéma... J'ai quand même de grandes inquiétudes quant au financement de la ligne LGV Poitiers-Limoges... »

Le président requerra l'irresponsabilité morale des instances nationales : « Même si on peut être intervenu sur les financements, tout dépendra forcément des élus [Essentiellement de la présidente de région Ségolène Royal, NDLR], je crois que si l'on veut être fort dans la région ; être capable d'opposer un schéma à l'État en lui disant : voilà la cohérence que nous voulons. »
      
       Le vice-président de la CAP Jean-Marie Paratte : « C'est vrai que ce n'est pas un document fait ex-nihilo... [...] Comme certains l'on rappelé, il y a un certain nombre de décisions, de prises de décisions, qui sont très extérieures à l'assemblée communautaire, [...] mais ça n'interdit pas d'affirmer des principes forts [...] de multimodalité, voire d'inter-modalités [Organisation de la multimodalité, NDLR]. C'est ça notre volonté politique. Et notamment sur des liaisons transversales. [...]
       Je crois qu'il y a des Orientations fortes dépourvues de toutes ambiguïtés et qui, je crois, constituent un document de référence. [...] Je crois que ce n'est pas une décision ; c'est un document qui part de choses qui ont déjà été dites et écrites dans d'autres documents et qui s'inscrivent dans la durée
[sic... Bel éloge à la démission du Politique ! NDLR]. Je crois que c'est le propre des documents de référence, en particulier dans le domaine politique, que de s'inscrire, de prendre en compte la dimension de la durée, même si nous n'en maîtrisons pas toutes les données... » Poitevins, attention : il n'y a plus de pilote dans l'aéronef CAP !

Puis, réagissant aux propos de la conseillère Maryse Desbourdes : « Alors dire que ça a été fait par quelques-uns... On pourrait dire OK ! Mais le terme est un peu réducteur ! Je rappèle le travail qui a été fait par les conseils de développement, je dis bien LES conseils de développement. Et puis si on est quelques-uns, c'est pour avoir une solution. Et quelques-uns : on est tous des Élus... on n'est pas obligés d'être élu... et pour ne pas être élu, il suffit de ne pas être candidat ; puis on ne sera pas quelques-uns pour prendre ce genre de décisions. »
       La conseillère Maryse Desbourdes apprécia, comme il se doit, l'extrême limpidité de la démonstration de son contradicteur... Vous, Poitevins, incultes citoyens, sachez que la question publique est affaire de professionnels !
       À l'ombre des statuts de certains élus socialistes, la concentration des pouvoirs s'arrange avec zèle de ce qu'il reste de la République française.

Henri de Richemont, conseiller régional UMP : « J'ai toujours l'impression que les coopératives ça fonctionne comme les collectivités de communes : personne ne parle et quelques-uns décident ! » (source)

Préfecture de Région, à Poitiers. Février 2010.
© kritix.com

Le président sauvant la face : « Bon, on retient Châtellerault. On supprime l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. »

Une écrasante majorité adopta le schéma.

[La suite de la séance publique du 26 février 2010 : Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite !]


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter