En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Monday  25 September  2017
Bonne lecture !
Chronique 61 - Friday 11 June 2010 Claude Eidelstein but le calice budgétaire jusqu'à la lie Chronique 60 - Thursday 3 June 2010 Claude Eidelstein ne jettera pas la pierre... Chronique 59 - Tuesday 1 June 2010 Tourmente poitevine ou la pression fiscale décomplexée Chronique 58 - Saturday 29 May 2010 0,9 de Pâques : cap, cap, cap, codex ! Chronique 57 - Wednesday 26 May 2010 Fibre budgétaire : cachez cette taxe qu'un rigoureux socialiste ne saurait voir ! Chronique 56 - Sunday 23 May 2010 Le transport gratuit d'une exaspération budgétaire Chronique 55 - Sunday 18 April 2010 0,9% : l'Impôt d'un passé de l'Imprévoyance Chronique 54 - Friday 16 April 2010 Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite ! Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse Chronique 52 - Friday 2 April 2010 Poitiers, une héritière un peu gauche Chronique 51 - Tuesday 30 March 2010 Poitiers s'enlise dans la précarité Chronique 50 - Wednesday 3 February 2010 La CAP revisite le quart d'heure poitevin Chronique 49 - Thursday 7 January 2010 Le Grand Poitiers fait son chemin et ses tuyaux Chronique 48 - Sunday 3 January 2010 Ryanair : Alain Claeys retrouve le CAP de l'intérêt général et fend l'armure Chronique 47 - Monday 28 December 2009 Poitiers choisit les régressifs de Total pour Toumaï Chronique 46 - Thursday 24 December 2009 Un tunnel pour la Ganterie, parce que Poitiers le vaut bien Chronique 45 - Monday 21 December 2009 Poitiers, si chère à leur cœur... Chronique 44 - Wednesday 16 December 2009 Poitiers en lutte contre la négligence et l'abandon Chronique 43 - Thursday 3 December 2009 Les mille et une couleuvres de l'impôt LGV avalisé par la CAP Chronique 42 - Tuesday 1 December 2009 CAP : le devoir d'exemplarité en question Chronique 41 - Sunday 29 November 2009 Alain Claeys contraint et forcé à jouer Collectif Chronique 40 - Wednesday 25 November 2009 Poitiers-sécurité : « Logiparc-SIPEA » a la hache, elle aime Chronique 39 - Monday 23 November 2009 Quand Alain Claeys caresse la démocratie participative Chronique 38 - Thursday 19 November 2009 Poitiers paupérisée ! Chronique 37 - Thursday 15 October 2009 PLU de Poitiers : un bourgeois, une poule, assis sur un tabouret... Chronique 36 - Sunday 11 October 2009 Le bourgeois transparent Chronique 35 - Friday 9 October 2009 Le CCJ et le bon bourgeois Chronique 34 - Tuesday 29 September 2009 Is not CAP sexy ? Chronique 33 - Sunday 27 September 2009 CAP sur LGV : le côté obscur de la transparence Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens » Chronique 31 - Sunday 12 July 2009 Claude Thibault et le CAP de la verte fronde Chronique 30 - Wednesday 8 July 2009 Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 29 - Saturday 4 July 2009 Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 28 - Saturday 27 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2) Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1) Chronique 26 - Thursday 11 June 2009 LGV : l'État Sarkozy c'est la CAP ...itulation ! (acte 2) Chronique 25 - Tuesday 9 June 2009 LGV : l'État c'est la CAP ! (acte 1) Chronique 24 - Tuesday 2 June 2009 Poitiers et le poing d'honneur d'Aurélien Tricot Chronique 23 - Saturday 30 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 2) Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1) Chronique 21 - Tuesday 5 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 2) Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1) Chronique 19 - Saturday 25 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 5) Chronique 18 - Thursday 23 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 4) Chronique 17 - Monday 20 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 3) Chronique 16 - Saturday 18 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 2) Chronique 15 - Wednesday 15 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 1) Chronique 14 - Saturday 11 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 3) Chronique 13 - Wednesday 8 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 2) Chronique 12 - Friday 3 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 1) Chronique 11 - Wednesday 4 March 2009 Cantine de Poitiers : Alain Claeys très soupe au lait ! Chronique 10 - Tuesday 3 March 2009 Poitiers sereine... Mais que fait Alain Claeys ? Il investit... Chronique 9 - Saturday 21 February 2009 Alain Claeys, président de la CAP, ne créera pas de nouvel impôt Chronique 8 - Sunday 8 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 2) Chronique 7 - Thursday 5 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 1) Chronique 6 - Friday 16 January 2009 Rires sous CAP : déboires à plus soif du Poitiers fiscal ! Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers Chronique 4 - Monday 5 January 2009 Poitiers, paix sociale en ordre de bataille Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! » Chronique 2 - Wednesday 3 December 2008 Poitiers, délicate démocratie locale selon Alain Claeys
Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
 
1ère Chronique

Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...

Kritix, le Monday 1 December 2008 - 3281 consultations - Commentaires (1)

Les feuilles se ramassent à la pelle, Poitiers n'entre pas dans sa trêve hivernale. Alors que le ciel s'obscurcissait, la séance du conseil municipal de Poitiers du 17 novembre 2008 s'ouvrit péniblement avec un chorum électrique : les effets socialistes du congrès de Reims minèrent par touches successives la quiétude du débat poitevin.

18 h 30, le très discret maire Alain Claeys prononça les formules règlementaires, on put entendre ici et là qu'à Reims « le principal intérêt était la cathédrale »..., tension palpable, nerfs à vif : le maire et sa majorité soutenaient la motion Aubry sans le dire en séance et pourtant...

« Les Poitevins n'aiment pas la Polémique », Alain Claeys
      

Alain Claeys, maire de Poitiers. Novembre 2008.
© Kritix.com

Posture volontairement bureaucratique, prudente... Le fabiusien député-Maire Alain Claeys brossa le portrait social et économique national puis local. Il s'épancha longuement sur les affres de la tourmente économique mondiale et financière en se disant solidaire des volontarismes politiques qui solutionneraient les défis internationaux. Il prit soin de rappeler l'image d'Epinal comme quoi les « Poitevins n'aiment pas la Polémique », tentant vainement de ramener à lui un pacifisme incrédule. Il fit hommage, éloge de son prédécesseur et ami de trente ans, le maire Jacques Santrot, soulignant « l'absence dans la gestion poitevine, d'emprunts toxiques ». Absences qui permirent, selon l'édile Claeys, une politique de taux moyen par une « gestion prudentielle de la dette ». Contraste saisissant avec la France du président UMP Nicolas Sarkozy. Le salutaire et ancien trésorier socialiste de Solférino Alain Claeys savait de quoi il parlait, lui qui mania la gestion partisane en « bon père de famille ».

A Poitiers, le mitterrandien poitevin Alain Claeys, de son état, appuya son objectif de « bonne gestion » par l'investissement municipal « long terme » (voirie, énergie), par une gestion mutualisée des services publics. Il illustra sa réforme, son efficience administrative, par l'instauration d'une « cantine centrale » (circuit court) apte à répondre de la restauration collective « bio » pour la petite enfance (crêche). L'élu du groupe UMP, jovial conseiller et professeur de droit en la faculté de Poitiers, fit vœu que l' impôt n'augmenta pas plus que l'inflation. Il y eut consensus.

« Vous pouvez m'appeler Alain ! », Alain Claeys

Les délibérations se succédèrent quand vint celle de la conseillère municipale royaliste Bernadette Vergnaud :
       « Monsieur le député-maire... introduisit-elle, hésitante ;
       — Vous pouvez m'appeler Alain, interjeta le maire malicieux. »
       L'assemblée sortit de sa torpeur et se détendit hormis ladite royaliste. Mouvements d'humeurs et ricanements pourfendirent cette atmosphère empesée. La députée européenne Bernadette Vergnaud poursuivit, laissant aux rieurs un lapsus malheureux — à mettre sur le coup de la fatigue consécutive au congrès — de « centrales » en lieu et place de « cantine centrale »... Le maire rebondit :
       « Ce ne sont pas des centrales nucléaires ! » Rires.
       Après que la malheureuse conseillère eût terminée son chemin de croix, le maire mis sournoisement fin à l'échange par un « merci madame la députée européenne ! » Ah ! Ces petits règlements de compte en famille, non relayés par la presse locale. Notre dame s'en est allée une demi-heure après, plusieurs heures avant la fin de séance du conseil municipal de Poitiers.

« Parle-t-on d'éléphants pour qualifier les autres dirigeants politiques ? », Alain Claeys

Réagissant à des propos lancés par des membres du conseil municipal, qualifiant d'éléphants les responsables historiques du PS, le député-maire s'éleva contre des termes qu'il trouva impropre à l'endroit d'acteurs éminents de la république française. Fatigue et susceptibilité n'arrangèrent rien aux humeurs. La caricature a toujours le mérite de mettre en exergue tout travers que la bienséance ne saura révéler: mieux vaut connaitre ceux que l'on gouverne; pour mieux les comprendre, s'y adapter, les convaincre, s'en défendre. Le maire aurait tort de ne pas faire l'éloge des retors; de la contradiction, il en sortirait grandit tant pour lui que par Poitiers. Il semble bien que le maire soit sur les nerfs, le congrès de Reims ayant mis à rude épreuve une personnalité jusqu'à présent très réservée médiatiquement...

[Lire la suite dans la 2ème chronique]


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Commentaires sur
Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
aphrosite6968, le 24 December 2008 - 00h02 1 commentaires

....collectivités L’addition est salée. La gestion du CCAS (Centre communal d’action sociale) de Poitiers a été épinglée par l’URSSAF au printemps dernier. La Ville affiche un passif de cotisations de 791 638 euros à la suite des contrôles effectués sur trois ans entre 2005 et 2007....

Retrouvez la suite de cet article dans le quotidien Centre Presse
       Réagissez à cet article
      

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter