En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Monday  25 September  2017
Bonne lecture !
Chronique 61 - Friday 11 June 2010 Claude Eidelstein but le calice budgétaire jusqu'à la lie Chronique 60 - Thursday 3 June 2010 Claude Eidelstein ne jettera pas la pierre... Chronique 59 - Tuesday 1 June 2010 Tourmente poitevine ou la pression fiscale décomplexée Chronique 58 - Saturday 29 May 2010 0,9 de Pâques : cap, cap, cap, codex ! Chronique 57 - Wednesday 26 May 2010 Fibre budgétaire : cachez cette taxe qu'un rigoureux socialiste ne saurait voir ! Chronique 56 - Sunday 23 May 2010 Le transport gratuit d'une exaspération budgétaire Chronique 55 - Sunday 18 April 2010 0,9% : l'Impôt d'un passé de l'Imprévoyance Chronique 54 - Friday 16 April 2010 Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite ! Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse Chronique 52 - Friday 2 April 2010 Poitiers, une héritière un peu gauche Chronique 51 - Tuesday 30 March 2010 Poitiers s'enlise dans la précarité Chronique 50 - Wednesday 3 February 2010 La CAP revisite le quart d'heure poitevin Chronique 49 - Thursday 7 January 2010 Le Grand Poitiers fait son chemin et ses tuyaux Chronique 48 - Sunday 3 January 2010 Ryanair : Alain Claeys retrouve le CAP de l'intérêt général et fend l'armure Chronique 47 - Monday 28 December 2009 Poitiers choisit les régressifs de Total pour Toumaï Chronique 46 - Thursday 24 December 2009 Un tunnel pour la Ganterie, parce que Poitiers le vaut bien Chronique 45 - Monday 21 December 2009 Poitiers, si chère à leur cœur... Chronique 44 - Wednesday 16 December 2009 Poitiers en lutte contre la négligence et l'abandon Chronique 43 - Thursday 3 December 2009 Les mille et une couleuvres de l'impôt LGV avalisé par la CAP Chronique 42 - Tuesday 1 December 2009 CAP : le devoir d'exemplarité en question Chronique 41 - Sunday 29 November 2009 Alain Claeys contraint et forcé à jouer Collectif Chronique 40 - Wednesday 25 November 2009 Poitiers-sécurité : « Logiparc-SIPEA » a la hache, elle aime Chronique 39 - Monday 23 November 2009 Quand Alain Claeys caresse la démocratie participative Chronique 38 - Thursday 19 November 2009 Poitiers paupérisée ! Chronique 37 - Thursday 15 October 2009 PLU de Poitiers : un bourgeois, une poule, assis sur un tabouret... Chronique 36 - Sunday 11 October 2009 Le bourgeois transparent Chronique 35 - Friday 9 October 2009 Le CCJ et le bon bourgeois Chronique 34 - Tuesday 29 September 2009 Is not CAP sexy ? Chronique 33 - Sunday 27 September 2009 CAP sur LGV : le côté obscur de la transparence Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens » Chronique 31 - Sunday 12 July 2009 Claude Thibault et le CAP de la verte fronde Chronique 30 - Wednesday 8 July 2009 Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 29 - Saturday 4 July 2009 Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 28 - Saturday 27 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2) Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1) Chronique 26 - Thursday 11 June 2009 LGV : l'État Sarkozy c'est la CAP ...itulation ! (acte 2) Chronique 25 - Tuesday 9 June 2009 LGV : l'État c'est la CAP ! (acte 1) Chronique 24 - Tuesday 2 June 2009 Poitiers et le poing d'honneur d'Aurélien Tricot Chronique 23 - Saturday 30 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 2)
Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1)
Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1) Chronique 21 - Tuesday 5 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 2) Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1) Chronique 19 - Saturday 25 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 5) Chronique 18 - Thursday 23 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 4) Chronique 17 - Monday 20 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 3) Chronique 16 - Saturday 18 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 2) Chronique 15 - Wednesday 15 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 1) Chronique 14 - Saturday 11 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 3) Chronique 13 - Wednesday 8 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 2) Chronique 12 - Friday 3 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 1) Chronique 11 - Wednesday 4 March 2009 Cantine de Poitiers : Alain Claeys très soupe au lait ! Chronique 10 - Tuesday 3 March 2009 Poitiers sereine... Mais que fait Alain Claeys ? Il investit... Chronique 9 - Saturday 21 February 2009 Alain Claeys, président de la CAP, ne créera pas de nouvel impôt Chronique 8 - Sunday 8 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 2) Chronique 7 - Thursday 5 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 1) Chronique 6 - Friday 16 January 2009 Rires sous CAP : déboires à plus soif du Poitiers fiscal ! Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers Chronique 4 - Monday 5 January 2009 Poitiers, paix sociale en ordre de bataille Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! » Chronique 2 - Wednesday 3 December 2008 Poitiers, délicate démocratie locale selon Alain Claeys Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
 
22ème Chronique

Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1)

Kritix, le Wednesday 27 May 2009 - 2468 consultations - Commenter la chronique

Poitiers tout en transparence et ses petits débats à huis clos... Voyez combien la pratique sait, avec malice, se transporter du palais bourbon aux mairies, dont celle de Poitiers ne saurait y manquer... D'aucuns pensent, avec ce qu'il faut de bienséance, convenir que les affaires publiques sont choses sérieuses et ne doivent pas être partagées directement avec le citoyen, l'électeur ; ce non initié aux choses du pouvoir. Au niveau national, les pouvoirs en place travaillent à rendre ambigu le principe de la séparation des Pouvoirs, joyeusement raillée par la politique d'ouverture et la volonté de museler, de compromettre, toute opposition institutionnelle ; de ce principe, on sait s'en accommoder en haut lieu, avec ce qu'il faut de cynisme... Un peu d'argent, un peu de verbiage, quelques bons mots bien-pensants et vous avez enfin le débat : une sorte de place publique où les pressions les plus polies savent faire taire les malpolis.

Alain Claeys, maire de Poitiers, en séance publique du conseil municipal du 25 mai 2009.
© kritix.com

Poitiers et son député-maire ne saurait être ce que l'on serait tenté d'appeler caricature. Au conseil municipal, on débat, on échange des mots, parfois on passe d'une idée à l'autre... mais toujours la retenue surgit lorsque les plus délicats sujets commencent à faire trembler les certitudes des dépositaires de l'autorité locale...

Il faisait lourd, on suffoquait pour ce conseil municipal de Poitiers du 25 mai 2009. C'est à 18h15 que le maire Alain Claeys fit sont entrée, telle une bourrasque après ce petit retard caractéristique des agendas bien fournis, « Bien, on va commencer ! Maryse Desbourdes s'est faite excuser pour raisons personnelles. [...] Je me réjouis de la plaquette bien dans ma ville, bien dans mes baskets ». Le maire prit des nouvelles du conseiller Modem Philippe Mahou sur le retour des cimes himalayennes... Il fit voter deux procès verbaux de séances précédentes « Sur les antennes relais, les résultats sont 40 fois inférieures aux normes. Je crois que le gouvernement présentera un rapport : il faut rester prudent, être vigilent, c'est un problème de santé publique. [...] La population est informée des mesures prises ». Le conseiller modem Maxime Huille posa avec un flegme tout calculé une question « poil à gratter » sur les vélos, à laquelle le conseiller Jean Jacques Guérin se permit de répondre, « Cela rentre dans le schéma directeur de plan d'agglo. On a besoin de faire le point sur les commandes de vélos électriques. Leur utilisation correspond bien à la topographie de Poitiers ». Le député-maire, après avoir prit du recul en laissant son conseiller parler du dossier, « Il y aura promotion des vélos lors du marathon Poitiers-Futuroscope, avec une découverte de ces vélos sur un parcours allant de l'hôtel de ville jusqu'à Blossac ». Fatigué, hésitant, reprenant ses esprits, « Est-ce qu'on a des micros ? On en a acheté combien ? -Trois. - C'est en progrès sensible... » L'ironie provinciale est souvent le symptôme d'une dépression parisienne...

« Vous n'avez pas baissé les subventions ? », lança Alain Claeys, amusé, à sa majorité. Petit rappel amical que la dépense publique reste sous les feux de sa vigilence. C'est ainsi qu'il fut fait présentation de l'utilisation des fonds de fonctionnement, entre autres choses, l'optimisation des matériels liés à l'infrastructure Toumaï de la gare de Poitiers. Furent rappelées les distinctions faites des divers appels d'offres, notamment sur la ZAC. Somme toute, un exposé de bonne gestion...

Jeanne d'Arc et le palais Comtal de Poitiers, avril 2009.
© kritix.com

Francis Chalard, deuxième adjoint délégué aux finances, « La perception d'un loyer du Rectorat... - Enfin ! » s'exclama Alain Claeys comme soulagé. Le conseiller poursuivant sa litanie des comptes municipaux, fatigué, achoppa sur des chiffres et lâcha un pittoresque, « Eh merde ! », après avoir cafouillé sur sa jolie mécanique... Et de préciser que le restaurant social, l'Éveil, serait restauré par une partie du loyer du rectorat... Que les services de la mairie loueraient une partie des bureaux inoccupés de la gare... Que le maire répéta à l'envie qu'il ne fallait surtout pas « dénigrer » l'activité du quartier de la gare qui, à ses yeux, ne souffrait que d'un seul mal : la crise mondiale... Que le dénigrement systématique n'avait que bien peu réussit à l'opposition lors du précédent scrutin municipal : les poitevins seraient repus de ces agissements. C'est bien connu, on n'est pas responsable de ce qui nous dépasse ! Quand les choses vont bien, c'est à mettre au crédit du bilan municipal, quand les choses dérapent, c'est la conjoncture, surtout pas le résultat de malheureux choix... Enfin, le conseiller Francis Chalard termina, harassé, « en ce qui concerne la gestion de l'office du tourisme, on redonne ce qu'on avait retenu en trop ».

Le maire montra sa satisfaction et voyant son opposant UMP s'agiter, lui donna la parole, « Monsieur Braconnier !
       - Nous sommes un peu surpris par la prise de bail des bureaux de la gare.
 »
       Le maire, sur les nerfs, perçut l'angle d'attaque et rectifia pour dédouaner la majorité municipale, « L'immeuble appartient à un privé ! ». Le conseiller Stéphane Braconnier garda son aplomb, « La ville prend des bureaux qui sont désespérément vides ! Ah ! Si la commercialisation avait été bien faite... Il en résulte un échec patent sur le quartier de la gare ! Une dépense [...] dont le seul mérite est le parking ! Une opération [...] pour combler le vide laissé par les locataires que l'on attend encore et encore ! [les cris de l'opposant et sa roublardise avaient tôt fait de mettre en pétard le député-maire de Poitiers] Le devenir de la gare est un problème majeur avec la baisse des chiffres d'affaires et les embouteillages permanents ! »

La majorité municipale s'agita, ce qui obligea le maire à sortir de sa contenance, réserve bien difficile, « Écoutez calmement Stéphane Braconnier ! » Lequel reprit de sa superbe, « Une ellipse sur-dimensionnée [rond point appelé pudiquement le haricot], l'utilisation des deniers publiques, les dysfonctionnements, le centre de conférence dont je préfère ne pas en parler ! J'attends l'équipement exemplaire : le quartier de la gare souffre toujours ! C'est le symptôme d'un ratage majeur de ce plan d'investissement ».

Ravalement de l'hôtel de Ville de Poitiers, le 25 mai 2009. Un échafaudage certainement pas transparent...
© kritix.com

Le maire de Poitiers Alain Claeys se fit magnanime, « Je remercie Francis Chalard de la bonne gestion. Je note que de l'argent a été mis de côté... Tous les 15 jours, il y a une réunion des services financiers. Monsieur Stéphane Braconnier, sur le quartier de la gare, vous voulez en parler ? Ne dénigrez pas la ville ! Les Poitevins n'aiment pas ça ! J'ai rencontré des commerçants, il y aura des mutations [certaines activités sont inappropriées], il ne faut pas être démago ! J'ai regardé les chiffres d'affaires : un ou deux commerces posent problème. Le cabinet d'architecte Lion est lancé. Il ne faut jamais parler trop vite ! [surtout pas avec Rachida Dati] Si nous avons loué provisoirement, c'est pour louer à d'autres investisseurs. Au Futuroscope, les bureaux peinent à se louer. Toumaï fonctionne. Ce que vous stigmatisez, ça s'appelle la crise ! Ce n'est pas votre cheval, n'en faîtes pas griefs, c'est pas sympa ! Mon prédécesseur a eu l'intelligence de faire cette gare en centre-ville : il ne faut pas dénigrer systématiquement ! » Jacques Santrot peut compter sur la loyauté du nouveau maire qui s'applique à mutualiser pour lutter contre les gaspillages du passé.

Le maire marqua une générosité toute mesurée sur les réunionites, « A la réunion Poitiers-jeunes, venez nombreux ! Posez toutes les questions ! Je veux la transparence la plus absolue ! Allez, on accélère un peu ! »

La transparence est le maître mot chez celui ou celle qui centralise, s'accapare le pouvoir. Observez autour de vous ceux qui se targuent d'user de transparence... Pouvoir et Transparence sont incompatibles par nature. Vous pourrez observer que la transparence ne tient qu'à postériori des débats préalables aux commissions décisionnaires à huis clos... Et là, la transparence reste à la porte. Rompez !

[suite dans l'acte 2]


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter