En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Saturday  25 November  2017
Bonne lecture !
Chronique 61 - Friday 11 June 2010 Claude Eidelstein but le calice budgétaire jusqu'à la lie Chronique 60 - Thursday 3 June 2010 Claude Eidelstein ne jettera pas la pierre... Chronique 59 - Tuesday 1 June 2010 Tourmente poitevine ou la pression fiscale décomplexée Chronique 58 - Saturday 29 May 2010 0,9 de Pâques : cap, cap, cap, codex ! Chronique 57 - Wednesday 26 May 2010 Fibre budgétaire : cachez cette taxe qu'un rigoureux socialiste ne saurait voir ! Chronique 56 - Sunday 23 May 2010 Le transport gratuit d'une exaspération budgétaire Chronique 55 - Sunday 18 April 2010 0,9% : l'Impôt d'un passé de l'Imprévoyance Chronique 54 - Friday 16 April 2010 Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite ! Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse Chronique 52 - Friday 2 April 2010 Poitiers, une héritière un peu gauche Chronique 51 - Tuesday 30 March 2010 Poitiers s'enlise dans la précarité Chronique 50 - Wednesday 3 February 2010 La CAP revisite le quart d'heure poitevin Chronique 49 - Thursday 7 January 2010 Le Grand Poitiers fait son chemin et ses tuyaux Chronique 48 - Sunday 3 January 2010 Ryanair : Alain Claeys retrouve le CAP de l'intérêt général et fend l'armure Chronique 47 - Monday 28 December 2009 Poitiers choisit les régressifs de Total pour Toumaï Chronique 46 - Thursday 24 December 2009 Un tunnel pour la Ganterie, parce que Poitiers le vaut bien Chronique 45 - Monday 21 December 2009 Poitiers, si chère à leur cœur... Chronique 44 - Wednesday 16 December 2009 Poitiers en lutte contre la négligence et l'abandon Chronique 43 - Thursday 3 December 2009 Les mille et une couleuvres de l'impôt LGV avalisé par la CAP Chronique 42 - Tuesday 1 December 2009 CAP : le devoir d'exemplarité en question Chronique 41 - Sunday 29 November 2009 Alain Claeys contraint et forcé à jouer Collectif Chronique 40 - Wednesday 25 November 2009 Poitiers-sécurité : « Logiparc-SIPEA » a la hache, elle aime Chronique 39 - Monday 23 November 2009 Quand Alain Claeys caresse la démocratie participative Chronique 38 - Thursday 19 November 2009 Poitiers paupérisée ! Chronique 37 - Thursday 15 October 2009 PLU de Poitiers : un bourgeois, une poule, assis sur un tabouret... Chronique 36 - Sunday 11 October 2009 Le bourgeois transparent Chronique 35 - Friday 9 October 2009 Le CCJ et le bon bourgeois Chronique 34 - Tuesday 29 September 2009 Is not CAP sexy ? Chronique 33 - Sunday 27 September 2009 CAP sur LGV : le côté obscur de la transparence Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens » Chronique 31 - Sunday 12 July 2009 Claude Thibault et le CAP de la verte fronde Chronique 30 - Wednesday 8 July 2009 Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 29 - Saturday 4 July 2009 Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 28 - Saturday 27 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2)
Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1)
Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1) Chronique 26 - Thursday 11 June 2009 LGV : l'État Sarkozy c'est la CAP ...itulation ! (acte 2) Chronique 25 - Tuesday 9 June 2009 LGV : l'État c'est la CAP ! (acte 1) Chronique 24 - Tuesday 2 June 2009 Poitiers et le poing d'honneur d'Aurélien Tricot Chronique 23 - Saturday 30 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 2) Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1) Chronique 21 - Tuesday 5 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 2) Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1) Chronique 19 - Saturday 25 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 5) Chronique 18 - Thursday 23 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 4) Chronique 17 - Monday 20 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 3) Chronique 16 - Saturday 18 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 2) Chronique 15 - Wednesday 15 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 1) Chronique 14 - Saturday 11 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 3) Chronique 13 - Wednesday 8 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 2) Chronique 12 - Friday 3 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 1) Chronique 11 - Wednesday 4 March 2009 Cantine de Poitiers : Alain Claeys très soupe au lait ! Chronique 10 - Tuesday 3 March 2009 Poitiers sereine... Mais que fait Alain Claeys ? Il investit... Chronique 9 - Saturday 21 February 2009 Alain Claeys, président de la CAP, ne créera pas de nouvel impôt Chronique 8 - Sunday 8 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 2) Chronique 7 - Thursday 5 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 1) Chronique 6 - Friday 16 January 2009 Rires sous CAP : déboires à plus soif du Poitiers fiscal ! Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers Chronique 4 - Monday 5 January 2009 Poitiers, paix sociale en ordre de bataille Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! » Chronique 2 - Wednesday 3 December 2008 Poitiers, délicate démocratie locale selon Alain Claeys Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
 
27ème Chronique

CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1)

Kritix, le Thursday 25 June 2009 - 2357 consultations - Commenter la chronique

La moiteur de juin emplissait la salle des Échevins quand, à 19h04, le président Alain Claeys arriva en trombe, « On commence à 19h, on termine à 21 h ! » La valse des portables scanda une attente bon enfant de pré-séance. 19h10, le président pressant, « On peut commencer ? » L'appel fut prononcé. Le chorum réunit, « C'est quoi ce nom ? », fit le président souriant. « Nous passons à la délibération 1... C'est quoi cette délibération ? » Puis, tout le monde se concentra pour cette séance publique de la Communauté d'Agglomération de Poitiers du 18 juin 2009...

Aux confins de la Communauté d'Agglomération de Poitiers, en juin 2009.
© kritix.com

En préambule, fut résumé le rapport de présentation des comptes administratifs 2008 de la CAP. Puis on entra dans le vif du sujet. La CAP signa son SCOT (Schéma de COhérence Territoriale) : Préfecture, Région, Poitiers et Châtellerault créent une aire urbaine. La CAP transforme le Syndicat Mixte pour l'Aménagement du Seuil du Poitou (SMASP, créé le 16 octobre 1969) en SCOT pour l'aménagement du seuil du Poitou. Les SCOT, selon la loi SRU du 13 décembre 2000, fixent des objectifs en terme d'habitat, de développement économique, de déplacements. Cette nouvelle institution sera composée pour moitié de ses membres d'un collège des historiques (cf. le SMASP) et pour l'autre moitié d'un collège ouvert (les nouveaux arrivants). Le président du conseil de région peut y siéger à titre consultatif, en commission des finances. Le président Alain Claeys précisa, « chaque commune va y délibérer. Je remercie les services pour la gestion de [la création du SCOT] » Et sur la gestion du SCOT, « on établira une commission pour trouver une bonne solution ».

Le président, « Je vous propose de retirer la délibération 3 concernant les 100 000 euros pour la fondation » de la fac... Il s'agissait de réunir, à terme, une somme de 4 millions d'euros pour la Fondation Poitiers-Université et, dans l'immédiat, de verser 100 000 € sur trois ans : pour l'amélioration d'accès à l'enseignement supérieur pour les étudiants handicapés et ou modestes, ainsi que pour la valorisation, mutualisation et vulgarisation des travaux de recherche... La délibération 3 fut derechef ajournée par le président Alain Claeys qui superviserait ladite fondation : Le besoin de trésorerie à ses priorités contre laquelle la raison ne peut pas grand chose...

Le conseiller Robert Rochaud, sur la délibération 4 concernant le contrat régional de développement durable co-signé par la CAP et la Région, « c'est important pour le développement durable. Je suis content de voir que mes propositions soient étendues à l'aire urbaine. J'ai deux regrets : il a fallut 7 ans pour faire cette structure et les deux collectivités ne sont pas dans le périmètre du SCOT. J'ai un espoir : j'avais proposé que cette structure se dote en matière de transports. Je me félicite de l'entente des présidents des communautés de châtellerault et de Poitiers ». Le président Alain Claeys, « ça a été long, c'est du pragmatisme ! ». Châtellerault, « l'ouvrière », est à droite. Poitiers, « la bourgeoise », à gauche...

Le président la Communauté d'Agglomération de Poitiers, Alain Claeys, lors de la séance publique du 18 juin 2009.
© kritix.com

Fut entérinée une kyrielle de cotisations associatives, relevant d'infrastructures de réseaux de transports au niveau national, « J'ai une demande du maire de Nantes, en ce que le tracé [ferroviaire] Nantes-Limoges soit accepté. Cette branche doit être gagnée ! » Le conseiller écologiste Robert Rochaud, au sujet d'une association favorable à une ligne ferroviaire Nantes-Limoges, « L'association serait crédible si on l'entendait ! » Alain Claeys, baissant d'un ton, « On va en discuter... »

Les délibérations s'enchaînèrent à un train d'enfer... Les intervenants devenait inaudibles, articulant peu. L'élocution étant à la limite du sérieux... Parlera-t-on d'intention ou de manque d'efforts ? Alain Claeys, « On peut aller vite. Pour ceux qui ne sont pas habitués à ces écritures... » Soudain, le porteur de micro, distrait, fit chuter le « porte voix »... Le président Alain Claeys, « Vous m'avez fait peur ! Voilà on est paumé ! [riant] [...] [ironique] Saint Benoît, on s'en fout ! » Le commis de séance (qui fait aussi signer le registre de présence) devint rouge pivoine, humilié par les ricanements de certains élus. La mécanique industrielle du « Qui est contre ? Qui s'abstient ? Adopté ! » adopta une célérité qui emporta l'adhésion d'un Conseil lassé par le formalisme administratif.

Le président de la CAP, « Francis Chalard, la 25 ! » Le vice-président de la CAP, administrateur titulaire en charge des Finances, « Dans le cadre de la transparence la plus totale sur la dette. [...] Vous avez un document détaillé sur cette délibération. Un tableau sur l'état de la dette sur chaque budget. Certains s'inquiétaient des taux. [...] La dette n'est pas risquée ! La crainte sur 2007 est passée : le taux moyen a été de 3,83 ; en 2008, un peu moins. [...] Il faut se fixer un maximum de 40% à taux fixe [pour lutter contre les emprunts toxiques, ndr]. Sur la charte proposée, il y aura sa mise en place par la ministre de l'économie et des finances Christine Lagarde entre les collectivités locales et les banques. Elle [la charte, ndr] n'allait pas suffisamment loin dans la maîtrise des risques. » Ce sont des outils financiers peu souhaitables pour la CAP, « on sera sur une gestion prudentielle. La CAP est la première collectivité à proposer ce typer de charte ; en grisé, vous pouvez vous y référer. »

Panache de la centrale nucléaire de Civaux, depuis la Communauté d'Agglomération de Poitiers, en juin 2009.
© kritix.com

Le président Alain Claeys, dans son élément, « Nous sommes l'une des premières collectivités à adopter une telle charte, pour savoir si on dérape ou pas. Nos décisions devront rentrer dans ce cadre. Je remercie les services. Dans les 5 ans qui viennent, [on sera] à dette constante ! [...] La 26, Francis !  »

Le vice-président accéléra, « Je suis membre de la SEP ». « Vérifiez mes intérêts ! » lança Alain Claeys (président du conseil d'administration de la SEP) à son secrétariat. Goguenard, « à ce rythme, il n'y aura plus de votants », il fut fait remarquer que beaucoup de conseillers devaient éviter les conflits d'intérêts : pas de participation au vote de la délibération 26 pour ceux qui sont à la fois membres de la SEP et membres de la CAP. Or, ce vote avance 100 000 €, pour un an, à la SEP ; une somme qui aurait pu satisfaire la délibération 3, opportunément retirée, concernant la Fondation Poitiers-Université pour seulement 33 000 € en 2009.

Alain Claeys, « Sur l'aéroport, il faut plus de lisibilité, diversifier les intervenants » Le président remercie le plus souvent qu'il peut ses services, se faisant souvent représenté dans ses prérogatives et obligations... . Le conseiller Robert Rochaud, « Nous ne souhaitons pas favoriser le transport aérien. [Ricanements du président, ndr] Poitiers n'atteindra jamais le seuil critique [de passagers] ». Le président Alain Claeys, « Ce serait une erreur de ne pas garder l'aéroport ! ». Il se garda bien de dire pourquoi. « Adopté ! », passa-t-il en force « Eeeeeeeeeeh ! » firent les élus verts et indociles conseillers : les élus n'avaient pas voter à main levées ! C'est en ces moments d'abandon que l'on voit combien un Conseil est considéré : comme une simple chambre d'enregistrements ! Le président prit en flagrant déni démocratique, « ça y est, vous avez les chiffres [de votes réprobateurs : les verts s'abstiennent, ndr]... Excusez-moi ! »

La délibération 38, sur les grottes de la Norée, montra que l'on se fia, pour le financement de l'investissement, à des indices monétaire européens et un partage du risque entre taux fixes et taux variables.

Après quelques temps, le président Alain Claeys fit remarquer que certains Verts et des associations sont contre le tracé de la ligne LGV : il s'étonnait du « double discours » sur le ferroviaire. Autrement dit il souligna la contradiction entre l'attrait du transport en commun et ses conséquences sur l'environnement. Il oublia juste de spécifier que les concertations furent pour le moins obscurs et que les prises de décisions se firent à huis clos entre décideurs aux comportements usuels du secteur privé...

Entrée de la Communauté d'Agglomération de Poitiers, en juin 2009.
© kritix.com

En ces temps de paupérisation, la méthode Coué et son attèle ne sont pas de trop pour résoudre la quadrature du cercle budgétaires... En ces temps de résistance à la crise...

Délibération 41, le président Alain Claeys se félicita du « rapport d'observations définitives des magistrats de la chambre régionale des comptes et de leurs outils de gestion. [...] Je pense que ces informations sont utiles pour Vitalis. [...] Le décloisonnement est bon pour le prochain président [de Vitalis]. Ces chambres [des comptes] sont utiles et je ne souhaite pas qu'elles soient supprimées ». Le conseiller et maire de Buxerolles, Jean-Marie Paratte commenta, « la comptabilité analytique va consolider, fédérer des outils disparates... » Alain Claeys, « C'est une mine d'information, je vous conseille de la regarder ! [...] Sur le volley-ball, rien d'anormal, mais c'est compliqué. [...] Eliane, la 44 ! »

[Suite et fin du conseil dans : CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2)]


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter