En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Sunday  25 June  2017
Bonne lecture !
Chronique 23 - Sunday 3 April 2016 Eric Martin, énarchique « troisième voie » Chronique 22 - Monday 15 February 2016 Fusion-acquisition : Chauvigny, Lusignan et Jaunay-Clan sont de Poitiers ! Chronique 21 - Saturday 18 April 2015 Libéral ultra combat des lys Chronique 20 - Sunday 15 March 2015 Godwin aux manettes de l'occasion Cazeneuve Chronique 19 - Sunday 26 January 2014 Social-libéral devenu Chronique 18 - Tuesday 31 December 2013 Courson Claeys ! Chronique 17 - Sunday 17 March 2013 PSMV et Bernard Cornu d'avenir ont plu Chronique 16 - Sunday 3 March 2013 Alain Claeys « le gestionnaire » face à l'opposition de gauche
Chronique 15 - Monday 18 February 2013 Maxime Huille oblige Alain Claeys de Poitiers
Chronique 15 - Monday 18 February 2013 Maxime Huille oblige Alain Claeys de Poitiers Chronique 14 - Tuesday 27 November 2012 Claude Eidelstein JPR préside Grand Poitiers Chronique 13 - Sunday 17 June 2012 LGV Poitiers-Limoges : les féministes mènent grand train Chronique 12 - Wednesday 15 June 2011 Jean-Marie Paratte, figure de réussite Chronique 11 - Thursday 17 February 2011 La malédiction LGV taraude ses commanditaires Chronique 10 - Thursday 16 December 2010 Laurence Vallois-Rouet glacée d'effroi par une Maternelle dépecée Chronique 9 - Sunday 12 December 2010 Les officiers Cornu, Rochaud, Berthier, Macaire délivrent les HLM de l'Oppression Chronique 8 - Tuesday 23 November 2010 Train train Raffarin et viatique du code Vinci Chronique 7 - Sunday 31 October 2010 BHNS et ANR : l'élixir de richesse poitevine Chronique 6 - Saturday 25 September 2010 Richesses redistribuées, Poitiers sécurisé Chronique 5 - Thursday 23 September 2010 Stéphane Braconnier exaspéré par l'alibi national Chronique 4 - Monday 20 September 2010 Patrick Coronas ne veut plus d'un CCAS opaque Chronique 3 - Wednesday 15 September 2010 Poitiers : Maryse Desbourdes dénonce la gestion de la dette voulue par Alain Claeys Chronique 2 - Friday 10 September 2010 Francis Chalard, si sûr de son victorieux étendard Chronique 1 - Monday 30 August 2010 Alain Claeys, bâtisseur du Grand Poitiers
 
15ème Chronique

Maxime Huille oblige Alain Claeys de Poitiers

Kritix, le Monday 18 February 2013 - 2480 consultations - Commenter la chronique

En Claeysie, il y a ce qui plaît... ou pas. En surplomb de la place d'Armes, salle des Échevins, Poitiers n'est pas peu fière de cette contrariété, si libre d'intentions. Remontrance donne à qui sait recevoir.
       L' Opposition au devoir toujours si ingrat, si noble, invite le conseiller centriste Maxime Huille, professeur agrégé de biologie, à porter la publique contradiction avec le toujours constant souci de l'expertise instructive. C'est un élu qui a un outil de politique sanitaire. Séance tenante, écoutons cet esprit du Bien public parler développement durable en témoin, au ci-devant pragmatique Alain Claeys, maître de Poitiers.

Agenda du 11 février 2013 ou le rapport sur le développement durable appuyé sur l'agenda 21

Digne représentant du débat démocratique, l'opposant centriste Maxime Huille, insensible aux intimidations tendancieuses, allait parler du fond politique en matière de développement durable décidé au préalable, en conclave, à Poitiers:

Le conseiller Maxime HUILLE (MoDem) lors du conseil municipal de Poitiers du 22 novembre 2010.
© kritix.com

« Sur la forme, ce rapport est beaucoup plus lisible. Il est beaucoup plus quantifié que le rapport précédent (de l'année dernière). Le rapport s'inscrit dans le plan climat-énergie adopté par l'Europe. […] Il n'y a pas dans la grille d'analyse multicritère cette obligation de réduction des émissions de gaz à effets de serre. Faudra-t-il attendre 2013, pour que soit mis en œuvre un certain nombre d'actions, c'est-à-dire aux cinq-sixième du mandat ? Les services n'ont toujours pas d'outils performants pour gérer leur bilan carbone. Votre proposition est en effet la bienvenue, Monsieur le maire, d'intégrer au cours des délibérations ce type d'informations.
       Lors des appels d'offres, l'empreinte carbone n'est pas un critère systématique que l'on prend en compte. De temps en temps on le devrait - mais pas systématiquement - ce qui aiderait d'ailleurs les services à travailler sur le niveau d'empreinte carbone et ce qui aurait eu des répercussions immédiates et positives sur l'activité économique locale... Il n'y a pas d'objectifs quantifiés annuels de réduction. C'est pourtant la méthode à suivre si l'on veut atteindre l'objectif progressivement d'ici 2020, c'est-à-dire la fin du mandat prochain.
       La réduction annoncée de 6 % entre 2004 et 2011 est contestable, car ce qui compte c'est le bilan net carbone de la collectivité. C'est-à-dire la dépense carbone qui prend en compte les énergies grises moins les économies carbone générées par le politique en la matière.

Le Troll des Dunes scrutant Poitiers, surpris en décembre 2009...
© kritix.com

Quelle est l'énergie grise de la passerelle ? Quelle est l'énergie grise de cœur d'agglo ? Alors cela ne veut pas dire que, connaissant les énergies grises, l'on ne fait plus rien, parce que l'on a un débit carbone. Au contraire ! C'est parce que l'on sait que l'on a cette empreinte carbone, que l'on doit être extrêmement proactifs sur les économies d'énergie. […] On est donc largement en deçà des 6 % annoncés et loin des objectifs attendus pour 2020.
       20 % de la consommation d'énergie doit provenir des énergies renouvelables. On apprend dans le rapport, je cite : 'préparation de la consultation pour une étude de potentiel de production des énergies renouvelables'. Formule politiquement correcte pour dire qu'à cinq-sixième du mandat, on a rien fait dans ce domaine ! Alors quelque part, je ne vous charge pas trop, parce que l'ancien président Sarkozy a, dans son temps, complètement bousillé la filière photovoltaïque !
[les politiques fossilisées sont partout... Ndlr]
       Autant les engagements et les actions effectives en matière de solidarité, de respect des droits fondamentaux, signent la bonne politique de gauche de la ville de Poitiers, autant sur les volets réduction de gaz à effets de serre, développement des énergies renouvelables dans les villes, outils et méthodes de gestion carbone pour les services, nous sommes en retard ! Merci, Monsieur le maire. »

Développement durable du vert de rage

Le conseiller Maxime HUILLE (MoDem) lors du conseil municipal de Poitiers du 27 septembre 2010.
© kritix.com

Visiblement irrité, lucide sur ce talon d'Achille non exclusif, le premier édile Alain Claeys invoqua le travail de Titan : « Ne soyez pas injuste avec l'adjoint aux bâtiments. Les services ont fait un travail considérable et on progresse régulièrement ».
       Le centriste Maxime Huille, imperturbable, suggéra une vérité sur l'exercice du pouvoir sans trop en faire : «  Je pense qu'on ne lui a pas donné beaucoup la parole... ».
       Le maire de Poitiers : « Voilà, voilà, voilà, voilà... [ricanements gênés dans la majorité... L'élu socialiste Jean-François Macaire écouta, attentif... Ndlr] Vu l'appartenance, c'est compliqué Monsieur Huille, hein ? Ah, celle-là vous ne me la ferez plus d'ici la fin du mandat... Ah, ah, ah ! Il faudra l'accepter... ».

Préposé aux bâtiments de Poitiers, les édiles écologistes Robert Rochaud et Christiane Fraysse, souvent marginalisés mais désormais incontournables et prometteurs, restent cantonnés à un pouvoir concentré qui leur échappe... Les dures lois de l'absolutisme se recyclent peu... Les écologistes de Poitiers ont su être sages sur le dossier pollué de la LGV Poitiers-Limoges. Ils ont su œuvrer au mieux. La malédiction les épargnera, tout comme les non-alignés, garants du véritable service public...
       C'était plié pour la forme. Le prix du développement durable ne réduit jamais les faits au silence. Le mépris sinistre toujours l'argument. Marginalisés dans la réalité du pouvoir, ici les édiles écologistes Robert Rochaud et Christiane Fraysse se réservaient pour les douceurs d'une campagne forcément fleurie. Esprit chagrin sonne toujours l'agréable complaisance. En politique, l'expression enseigne.


      


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter